La mise en place des premiers noms de rues de Tonneins

Texte et image : Alain Glayroux

Cliquez pour agrandir les images
 

Nous vous proposons un petit historique sur la mise en place des premiers noms de rues (1) de notre ville.

 

Nous savons que depuis le moyen âge nos rues portent des noms souvent liés à leur emplacement géographique, à leur importance etc.

 

Pour notre ville c’est Jouan le Jeune le Marat Tonneinquais qui décide de numéroter et de baptiser les rues et cela le 22 décembre 1792. A cet effet il désigne une commission qui regroupe les cinq quartiers de la ville et quinze citoyens sont nommés, dont la moitié est illettrée.

 

Quelque mois après en avril 1794, Jouan le Jeune très irrité s’exprime en ces termes : « … plusieurs baptêmes de rues sont des blasphèmes contre l’orthographe et je demande une vérification systématique et la correction des fautes afin d’éviter que les étrangers se moquent de nous… ». Il est tellement agacé qu’il ordonne que le quartier Saint-Pierre porte le nom de Rousseau et celui de Notre-Dame le nom de Marat.

 

Finalement c’est en 1802 que le Maire M. Lèbe s’attelle à la tâche, suite à la révocation de Jouan le jeune. Il fait notamment disparaître de nos murs cette inscription voulut par son prédécesseur : « … Unité et indivisibilité de la République, la constitution ou la Mort… ».

 

 
(1) Ce texte est un petit extrait du « Noms de Rues de Tonneins », n°64 de La Mémoire du Fleuve, à paraître pour Noël 2020.