Les laveuses

Texte et sélection des photos : Alain Glayroux.

 

Cliquez pour agrandir les images
 

 

Certains de nos grands peintres ont croqué sur la toile des lavandières qui batifolaient joyeusement, au milieu du linge propre qu’elles venaient de laver, sur les bords de Seine.

 

Fort heureusement Daumier dans son tableau « Les blanchisseuses » nous montre une tout autre réalité, celle d’un métier harassant.

 

Les laveuses que nous vous montrons aujourd’hui effectuaient ces tâches quotidiennes bien souvent pour la petite bourgeoisie Tonneinquaise, et elles passaient des heures les mains dans l’eau et cela en toute saison.

 

Les plus fortunées poussaient leurs énormes brouettes, d’autres portaient le linge dans de grosses panières.

 

À une époque pas si lointe nous pouvions voir fleurir des étendoirs à linge souvent de fortune, sur la banquette de halage où séchaient notamment les draps.

 

La photo n° 0 a été prise le 15 août 1892 et offerte par Annie Timbeau-Rapin.

 

La très belle photo n° 1 nous est offerte par Clair Morizet (Président des Amis de Clairac) nous apercevons une laveuse sur le chemin du retour, en passant devant la maison « dite du Passeur ».

 

Le reste des cartes postales sont issues de la collection personnelle de Michel Bazas, merci à tous.

 

L’ensemble de l’équipe de La Mémoire du Fleuve souhaite à sa très dévouée bénévole et correctrice attitrée, Aurélie, un très bon et heureux anniversaire.